Le financement

Publié le par gu-bragh-stories.over-blog.com

 

12 000€ à réunir pour voir notre rêve se réaliser ... on décide de couper la poire en deux.

Chacun de nous devra trouver la moitié de la somme. Pour ma part j’ai un peu moins de 2/10ème de la somme  - je demande à la famille si elle ne peut pas m’avancer 4000€, réponse négative...

Bon, reste ma banque qui me dit ok de suite, bonne surprise, merci la banque au cousin du lièvre, vous savez, l'animal aux grandes oreilles (tout le monde sait qu'il est défendu de prononcer le mot « lapin » sur un bateau sous peine de se faire passer par dessus bord... vieille croyance du temps de la marine en bois que l'avènement du polyester n'a pas réussi a déloger).

De son coté Florin (architecte), trouve aussi les sous grâce à  Paola, une chère amie-cliente italienne adorable elle aussi. On en a de la chance...

Nous prenons donc rendez-vous avec les propriétaires pour la signature de l’acte de vente (09/04/2010) et avec le chantier où il se trouve, afin de programmer une mise à l’eau (21/04/2010). Lors de la signature de l’acte de vente les propriétaires nous proposent gentiment la jouissance temporaire d’un mouillage sur corps-mort sans frais , à Arradon, en plein milieu du Golfe du Morbihan - c’est la cerise sur le gâteau. Mais il y a un hic, il y aurait pas mal de courant lors des marées au mouillage, il semblerait qu’une annexe motorisée soit nécessaire. Et nous avons bien une annexe (pneumatique Sevylor type Super Caravelle)  qu'on fait avancer à l'aide d'avirons (les terriens appellent ça « des rames », peut-être l'obsession de la galère... allez savoir, tout comme les marins « nagent » avec les avirons tandis que les terriens « rament »... tout ça est bien compliqué, pour plus de détails cliquer  par  ). On peut théoriquement y adapter une chaise moteur pour y fixer un moteur thermique ou électrique. Ce qui veut dire achat d’une chaise moteur (75€ port compris) et un moteur HB d’occase 4 temps 2CV Honda (200€), « c’est que le début,encore et encore et ça continue,  d’accord, d’accord »…

Les anglais, grands connaisseurs de la chose maritime, disent (dans la plus pure tradition humoristique de la perfide Albion) que le voilier est le moyen de locomotion le plus lent, inconfortable et couteux pour aller d'un endroit ou on est bien à un autre ou l'on n'a rien a faire... c'est toujours eux qui disent que c'est un trou dans l'eau, humide, malodorant dans lequel on n'arrête pas d'engouffrer des billets de banque...  ils doivent avoir raison, ce sont des connaisseurs!

Publié dans le commencement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article